Sur les traces de l'abbé Boudet - Tome 1 Le Cromleck du Couchant

Nouveau

L'abbé Boudet décrit dans son ouvrage "La Vraie Langue Celtique et le Cromleck de Rennes-les-Bains" deux cromlecks, un grand et un second de moindre étendue.

62 Pages

Plus de détails

16,00 €

  • Français

Détails sur le produit

Auteur(s)Légendes d'Oc
LangueFrançais
Largeur21 cm
Hauteur30 cm
Poids0.41 kg

En savoir plus

L'abbé Boudet décrit dans son ouvrage "La Vraie Langue Celtique et le Cromleck de Rennes-les-Bains" deux cromlecks, un grand et un second de moindre étendue.
Les points dessinant les contours du grand cromleck sont d'ouest en est: le confluent du Rialsesse avec la Sals qui en marque l'ouverture, Blanchefort, le Cugulhou du couchant, le Carlat,  le Cap de l'Homme, le ruisseau de las Breychos, le Pla de la Coste, l'Ilette, les Roulers, Trinque Bouteille, l'Homme Mort, le Pech de la Roque, le Goundhill, la Garosse, la Ferrière, le Cugulhou du levant, la Fajole, les Crossés de Montferrand, le Bazel et le Cardou. Ce cromleck mesure 16 ou 18 kilomètres de pourtour selon l'abbé. 
Pour le petit cromleck, écoutant la description que nous en fait l'abbé Boudet: "Un second cromleck, d'une moindre étendue, est enfermé dans celui que nous avons tâché de retracer. Partant du hameau du Cercle, vers le milieu du flanc de la montagne, il suit par l'Illète jusqu'au ruisseau de Trinque Bouteille, se dessine ensuite sur la pente du Serbaïrou la plus rapprochée des rivières de la Blanque et de la Sals, reprend au Roukats, pour se terminer en face du hameau du Cercle, son point de départ."(P 244)
Nous avons ainsi  un petit cercle enfermé dans un plus grand.
Une première remarque à formuler est que ces deux cromlecks ne sont pas ronds comme ils devraient l'être, un cromleck étant comme le défini si bien l'abbé un cercle de pierres: "Voilà ce qu'indiquent les ménirs et les dolmens qui entrent dans la formation des cercles de pierre, des cromlecks."(P 247). Un cromleck est bien un cercle constitué de mégalithes. Le grand et le petit cromleck devraient donc être de forme ronde, or ce n'est  pas le cas lorsqu'on les dessine sur la carte. Le petit cromleck, comme le grand, ont une forme ovoïde, qui pour le grand cromleck est très irrégulière.
Boudet explique que le centre du cromleck de Rennes-les-Bains se trouve dans le lieu nommé par les Gaulois eux-mêmes, le Cercle. (P 246). Le hameau du Cercle est tour à tour le point de départ, mais aussi l'arrivée du petit cromleck et en plus il en est son centre, en faisant donc un site primordial. Juste avant, page 227, il place le centre du cromleck des Redones au niveau de la jonction de la Blanque et de la Sals. Enfin, il nous donne l'emplacement d'un troisième centre du cromleck à la page 233, au plateau des Bruyères. Lequel de ces lieux est le vrai centre du cromleck? Le confluent de la Blanque et de la Sals est bien placé au centre du petit cromleck. Le Cercle est approximativement situé au centre du grand. Quant au Pla des Bruyères il n'est aucunement le centre du petit ou grand cromleck!!! Erreur volontaire de l'abbé???
A la page 306, l'abbé explique que les missionnaires chrétiens firent graver des croix grecques sur tous les points de ce cercle de pierres, à l'entrée du Cromleck, aux Crossés, au Roukats, au Serbaïrou, sur la crête du Pla de la Coste et de las Brugos et au Cugulhou du couchant. Ce sont ces croix, ainsi que tous ces monuments celtiques que nous avons étudiés et localisés sur le terrain, car ces éléments dans leur ensemble existent bien, plus ou moins cachés sous une végétation abondante! Quelques uns semblent être le fruit des délires de l'abbé, alors que d'autres, exceptionnels, ont été omis volontairement. Pourquoi?

Et que penser de la présence de plusieurs autres roches affectant la forme d'un fauteuil. Car en effet le fauteuil du Diable est loin d'être une curiosité unique sur la commune de Rennes-les-Bains!  Pas moins de quatre autres fauteuils existent sur les points du cromleck!!!
C'est ainsi que nous avons pu retrouver la plupart des croix mentionnées par l'abbé Boudet dans son ouvrage. Par contre pour celles introuvables sur le terrain, il ne faut pas hâtivement conclure qu'elles n'existent pas! Certaines se sont effacées avec le temps ou ont péri sous les coups de chercheurs peu scrupuleux.
Quoi qu'il en soit, Rennes-les-Bains cache des trésors et recèle des sites insolites et pour le moins curieux. De longues années de recherches sur le terrain, nous ont permis d'étudier méticuleusement chacun d'entre eux, afin de vous faire partager aujourd'hui leur magie et leurs mystères! 

Parallèlement nous allons étudier la toponymie du terrain, en comparant cartes récentes et anciennes comme les cartes de Cassini, d'État Major ou les cadastres consultables aux archives départementales de Carcassonne. La récurrence de certains noms au cours des siècles, ou contrairement leur absence totale sur des cartes officielles, nous a permis d'apporter un éclairage capital sur les noms employés par Boudet. Certains existent, d'autres sont une pure invention de l'abbé! Leur étymologie nous éclaire sur leur signification profonde, travail que nous avons pu mener à bien grâce à l'aide d'un spécialiste en langue occitane, renommé dans la région et auteur de plusieurs ouvrages historiques sur Espéraza. Nous remercions infiniment Monsieur Jean Fourié, qui alluma le "flambeau" qui dissipa ces ténèbres... 

Trouver le sens exact des noms de lieux, n'est pas une chose aisée. En effet il faut savoir qu'après 1914, l'Institut Géographique National (IGN), conçoit ses cartes et dans l'impossibilité de se déplacer partout, charge les gendarmes, brigades et mairies de faire des enquêtes et relevés toponymiques sur le terrain. Ces  derniers interrogeaient la population locale, qui leur donnait les noms en patois des rivières, monts, fermes, que les enquêteurs retranscrivaient tels qu'ils les entendaient  phonétiquement, ce qui explique la déformation de certains noms. Nous préciserons que les toponymes bien français comme le fauteuil du Diable, sont de facture récente, c'est-à-dire datant du 19ème siècle.

Bonne lecture et bonne recherche à tous !

Sommaire :

- La croix de Serres, la croix Delcoudié et le menhir renversé    
- Le Roc Nègre et ses mines, le menhir isolé, le Veilleur, Blanchefort, le château et sa grotte,  les Favies, la Borde d'Enterrilous, curiosités ...    
- Le Cugulhou du couchant, son fauteuil, la pierre de bornage,     les abris sous-roche aménagés                    
- Le Carlat, croix, grotte, ruines                            
- Les Fangallots                                    
- Le chemin celtique                                
- Le Pla de las Brugos, les croix gravées, le fauteuil            
- Le Cap de l'Homme, le Roc d'en Barou, les croix gravées, la grotte fortifiée, la carrière de pierre
- La pierre Alcor et le poing                        
- Le ruisseau de las Breychos                            
- La métairie de l'Aram                                
- Le Cercle et le fauteuil du Diable                        
- L'Ilette                                            
- Les Roulers du Pla de la Coste, ses croix, la carrière de pierres
- Trinque Bouteille, l'Homme Mort et sa mine, la Fontaine des Hounds
- La maison gauloise de la Gleizole                        
- Carte extraite d'un exemplaire original de "La Vraie Langue Celtique
- Carte d'Etat Major de Quillan de 1889                    
- Carte de Cassini de 1750

62 Pages